Revue de presse

22 avril 2015: www.infoweekend.ca
Une boule d’énergie sur scène LIEN

Université de Moncton LIEN

Festival Tremplin 2013 (Dégelis 2013) LIEN

21 mai 2013 : INFO DIMANCHE
Les grands gagnants de la 14e édition du Tremplin
« Francine Lareau de Montréal est lauréate de la catégorie Humour. Elle a aussi gagné une participation à la demi-finale du concours de la « Relève de l’humour Juste pour rire», une participation au Festival de l’humour de Rivière-du-Loup Toyota, et un stage d’observation à l’École nationale de l’humour. » Lien


20 mai 2013 : Radio-Canada – Le Téléjournal Est du Québec

Annonce des gagnants du Tremplin de Dégelis. Extrait du numéro que Francine a présenté. Lien (Début à 15:12)


Juillet 2012 : Échos Vedettes
Francine Lareau quelque part au bout de l’arc-en-ciel
Entrevue du magazine Echo Vedette avec Francine qui traite de son parcours professionnel, de son arrivée en humour, de ses aspirations, ses projets du moment.

« On l’a connue dans Épopée Rock. Mais il y a longtemps qu’on n’avait pas vu Francine Lareau dans le paysage artistique. Dur métier que le sien! Entre deux rôles ici et là, elle a fait autre chose, multiplié ses talents… Puis l’an dernier, elle a pris la plume, la comédienne avait des trucs à dire. Elle s’est donc écrit un spectacle. Récemment, elle présentait Chu pas connue (encore!) à Montréal, dans le cadre su Zoofest. Et elle a conquis les critiques et le public. C’est le début d’une nouvelle aventure pour cette actrice, un nouveau départ… »

« Pourquoi Francine Lareau a-t-elle attendu si longtemps avant de nous offrir un one women show?  » Ça ne s’explique pas de façon raisonnée. C’est vraiment par passion de jouer d’abord… et de communiquer avec les gens, commence-t-elle. Puis, j’ai toujours voulu faire de l’humour. Je suis entrée au Conservatoire (d’arts dramatique) parce que je suis une actrices comique. » Aujourd’hui, en présentant son spectacle d’humour, Chu pas connue (encore!), elle réalise un vieux rêve.  » Le stand-up et le monologue ça permet de parler directement au public. Il y a des acteurs qui n’arrive pas à faire ça.  » »

« Contrairement à d’autres humoristes, Francine fait preuve de beaucoup de candeur dans son spectacle.  » Il y en a qui me disent que je suis comme une Bobinette pour adultes. Je suis à l’opposé du trash et du cynisme.  »


29 juillet 2012 : La Presse
Bilan du festival Juste pour rire: un succès record
« Les spectacles des Fills Monkey, L’assassinat du président, le Show XXX, Benjamin Marquis, Francine Lareau, Union Libre ou encore Les Papas auraient pu être présentés en supplémentaires mais il y a un manque de salles quand Just for Laughs prend son envol la dernière semaine de juillet. »


13 juillet 2012 : La Presse

Francine Lareau au Zoofest : un pari 100% réussi
Critique d’Éric Clément du spectacle Chu pas connue (encore!) de Francine Lareau présenté au Zoofest.

« Francine Lareau, l’actrice qui voulait devenir humoriste malgré ou à cause de sa cinquantaine de printemps, pendant qu’il est encore temps de changer de costume dans la vie, Francine Lareau a pleinement réussi son pari »

« Elle est folle, mais tellement follement sympathique et fichtrement drôle avec sa voix tonitruante, ses textes savoureux, bien écrits, sans vulgarité, ses punchs tellement percutants et des numéros bien séparés les uns des autres par des arrangements musicaux agréables. »

« Définitivement, Francine Lareau avec sa tite face de fouine semble avoir trouvé sa voie, celle où elle peut exprimer tout son potentiel d’actrice…en nous faisant rire avec une grande liberté et un plaisir communicatif. »

Lien


12 juillet 2012 : La Presse  
Trois questions à Francine Lareau
Entrevue d’Éric Clément avec Francine Lareau.
« L’actrice Francine Lareau (Épopée rock, Les Boys 4, Scoop, 4 et demi) s’est lancée dans l’humour l’an dernier, par amour du jeu et plaisir de rire. Sur l’internet, elle est la Folle de YouTube, un personnage hystérique et étrange qu’elle joue et filme elle-même. »

« Avoir mon show était le rêve de ma vie. Je voulais un spectacle léger. Le monde me disait que j’étais drôle. Et c’est vrai que je suis une comique. Au Conservatoire, on m’avait prise parce que j’étais une actrice comique. Alors, je l’ai fait! J’ai écrit le spectacle, je l’ai monté, j’ai fait la mise en scène, j’ai loué ma salle et je l’ai joué six fois l’an dernier à la Cinémathèque ! »

« Dans le spectacle, je suis hyper-énergique, je passe d’un personnage à l’autre. Et je raconte avec beaucoup de candeur. Je suis à l’inverse du trash ! »

« Je n’essaie pas de me comparer. J’essaie de trouver mon style. Plus je vais dans la fraîcheur et la spontanéité, plus ça me permet de dire les vraies affaires. »

Lien


12 juillet 2012 : Sors-tu.ca

Zoofest 2012 : Compte-rendus des Nana Coustiques, Neev, Peckel et Roffel, Francine Lareau, La Belle Province et La Télépathie Critique d’Éric Robillard de plusieurs spectacles présenté au Zoofest 2012 dont celui de Francine Lareau. «Plutôt réussis sont les numéros de l’achat d’un écran plat (3D), l’extrait sur les émissions de cuisine et surtout l’imitation d’une femme d’un village éloigné (ou pas) qui parle sans arrêt sans vouloir rien dire… pendant cinq minutes ! » Lien


8 juillet 2012 : Le Journal de Montréal

La relève du Québec veut se faire entendre
LIEN


5 juillet 2012 : Échos Vedettes

Francine Lareau? Une artiste à découvrir!
Mario Lirette dresse le portrait de la carrière de Francine Lareau puis fait une brève critique de son spectacle.

« Elle est comédienne, humoriste, metteure en scène, coordonatrice, conceptrice, créatrice, productrice d’événements et auteure mais le grand public ne la connait pas (encore!) Cependant, parions qu’après son passage au Zoofest du Festival Juste pour rire, tout le monde voudra la voir ou la revoir. »

« Son spectacle est une suite de petits sketchs qui, les uns après les autres, vous rappellent un proche ou peut-être vous-même. La coquine Francine s’amuse à dépeindre les travers du monde qui l’entoure. Elle se questionne, critique, philosophe sur la vie. Sa vie. Avec des textes qui punchent sans pour autant être trashs ou vulgaires, elle nous étonne. On la compare au regretté Sol, de qui elle a gardé la poésie et l’amour des mots. À travers une trentaine de personnages, Francine Lareau s’éclate. »


7 juin 2012 : La Presse

Un Zoofest bien en chair
Présentation du Zoofest et de la programmation 2012 de l’événement. lien

14 mai 2012 : TVA  
Épopée Rock de retour à la télé
Lien

13 mars 2012 : Le Plateau
La coquine tranchante
Retour sur la carrière de Francine Lareau et ce qui l’a mené à monter son spectacle d’humour.

« Mais la coquine tranchante – c’est ainsi qu’elle se qualifie – s’ennuie de la scène et ressent une dangereuse envie de plonger dans l’arène de l’humour.  » J’ai toujours voulu faire de l’humour. C’est ma force, je suis douée pour le bonheur !  » »

« À l’aide de ses observations du monde, Francine Lareau semble ainsi s’adonner à une critique sociale exempte de cynisme. « Mon défi était de faire un show sans être trash. Il y a déjà des gens qui sont super bons là-dedans. Une critique sociale peut être aussi forte si on le fait avec un gros smile. Moi, je passe par la candeur et ça peut être dangereux, car tu ne vois rien venir!  » »

lien